Partagez | 
 

 Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Anzai Narumi
J'ai gagné tout ça : 390
J'ai : 24 ans
J'habite à : Shinjuku
Je suis : Informateur, hôte

MessageSujet: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Mer 5 Mar - 22:20


Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule.

Komegu Kyouran & Anzai Narumi

La soirée passa vite pour Narumi, il n'eut que quelques petites heures à passer dans le bar où il travaille en tant qu'hôte. Mais bien sûr, rien ne pouvait promettre à l'avance que la nuit ne serait pas bien plus longue : il avait quelques ventes à faire sur Roppongi. Mais avant ça, il devait passer par chez lui pour se changer : hors de question d'aller faire ses affaires fringué comme un gigolo pour nanas désespérées. Anzai passa donc par son appartement où il échangea ses vêtements classes pour un jean usé, un tee-shirt clair tout simple et son blouson en cuir qui avait le grand avantage d'avoir des poches intérieures. Il y fourra son portable et l'objet de ses transactions à venir avant de claquer la porte et d'y ajouta ses clés.

Lorsqu'il retourna dans la rue, c'est en traînant des pieds qu'il se déplaça. Parce qu'il avait largement, ô largement le temps d'arriver. Il se demanda même ce qu'il foutait dans le bus lorsqu'il fut à l'intérieur. Peut-être le petit vent froid qui soufflait dehors était le responsable de ce soudain agissement qu'il jugea stupide. Mais bizarrement, ce fut presque à regret qu'il en descendit lorsqu'il s'arrêta dans le quartier souhaité. Il marcha lentement - si lentement que s'il ralentissait encore, il reculerait - vers la ruelle convenue. Elle ne se trouvait pas si loin que ça de l'agitation et en même temps elle était suffisamment calme pour assurer une discrétion suffisante pour son activité illégale.

Là, dans cette rue étroite, il boudait quelque peu. Son boulot principal ne lui déplaisait pas tant que ça au fond, mais ce genre de mission avait tendance à le lasser. Pourtant jamais il ne s'en plaignait. Jamais il ne crachait dessus tout ça parce que c'est du pognon en plus à empocher. Mais à cet instant, à attendre dans le froid, il avait juste l'impression d'être en train de faire le trottoir comme ces prostituées occidentales qui se pèlent les miches au bord des routes. D'ailleurs, en parlant de femme, un mauvais pressentiment le prit soudainement aux tripes. Il tira son téléphone de sa poche et en déverrouilla l'écran.

7 appels manqués.
Oups.


Il eu comme un sourire crispé au moment où il appuya sur la touche « rappeler ». Une tonalité, puis deux, et enfin, malheureusement, une voix aiguë qui sort du combiné.

Non mais tu te fiches de moi là ?! Tu faisais quoi ? Je t'ai attendu pendant deux heures ! DEUX HEURES, tu m'entends ?!
Ma chérie, calme toi voyons...
NE M'APPELLE PAS « CHÉRIE ! » ! Tu crois que je t'ai pas vu avec l'autre traînée là ?! Tu me prends vraiment pour une conne !

Gri-llé.

Allons, qu'est-ce que tu...
FERME TA GUEULE ! T'es qu'un putain d'enfoiré ! Me rappelle plus jamais, connard !

Puis elle a raccroché. Narumi resta en mode bug un court instant, son téléphone encore posé contre son oreille au tympan qui siffle. Il était juste scotché, cette meuf venait tout bonnement de lui trouer le cul sur place. Quelques secondes plus tard, il daigna éloigner l'appareil de son oreille tout en se retournant pour X raison tout en marmonnant :

Quelle vulgarité de la part d'une fe... AH !

Le téléphone - heureusement bien habitué à ce genre d'incident - chuta sur le pavé de la ruelle. Narumi ne s'attendait pas, mais absolument pas à voir un type juste là, qui se trouvait derrière lui depuis il ne sait combien de temps. Son cœur en était tout retourné et battait à tout rompre, peinant à se remettre de cette mini-frayeur.

Mais enfin, quelle idée de venir se mettre derrière les gens aussi discrètement ! lança-t-il.

Son ton n'avait pas été aussi sec que s'il avait été quelqu'un d'autre. Il pardonne bien vite ce genre de bêtise Narumi et l'autre n'avait pas l'air bien méchant, pas de quoi l'agresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatures.forumactif.com/
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Jeu 6 Mar - 12:43

« Non mais ça ne peut te faire que du bien ! De toute évidence, tu as l'air naturellement shooté ces temps-ci ! Tu sais je connais un gars .. » Ferme-là. Ce sont des choses qui font toujours plaisir à savoir : Savoir que nous avons sois-disant, la tête d'un homme typique qui se drogue. Mais non, ce qui coulerait presque dans ses veines, sont des litres de café ingurgité la veille, et l'odeur étrange n'est que celle d'un simple paquet de cigarette vidé en quelques heures. A moitié avachie sur son bureau jonché de paperasses, les yeux dans le vide, il n'avait le courage d'envoyer baladé l'homme à ses côtés. Non merci. Je n'ai pas besoin de ça. Ce n'est qu'une baisse de motivation, d'inspiration. Non merci. Tout va bien. Mais ce n'est pas en parlant dans sa tête qu'il comprendra. Au bout d'une vingtaine de minutes il se redressa et l'envoyé paître à l'aide d'un bouquet de feuilles prêt à rejoindre la poubelle. Une fois enfin seul, il se laissa tomber contre le dossier du fauteuil, soupirant fortement d'agacement. Il n'avait sans doute pas tord : un petit remontant ne lui ferait sans doute pas de mal, et puis .. ce n'était pas comme si c'était la première fois ingurgitait x merdes ne serait-ce que pour avoir le courage de se lever le matin. Il finit donc par se lever de sa chaise et de sortir de ce foutoir - Ça va finir par vraiment puer le fennec ici ... « C'est qui ce gars déjà ? »

Il était passé chez lui, pour prendre une douche qui lui détendit ses muscles engourdis puis se changea. Enfilant un simple haut blanc, une veste noire et le premier jean qui passait par là. Sa destination ? Roppongi et tous savent que la nuit, le quartier est bondé, la brise d'hiver ne l'attendrait que difficilement c'est pour cela qui se permis de s'habiller léger. Et puis, ce n'est pas comme s'il comptait passer la soirée dehors après tout. Se mêlant à la foule, il quitta son appartement en direction de ce fameux quartier. Décidément, il ne faisait vraiment pas bien chaud et il espérait ne pas trop s'attarder dans ses lieux. Honnêtement, il n'était pas trop tranquille, aller chercher lui-même ce qui était en soit illégale, ne lui plaisait pas. Mais bon, pour une fois qu'il faisait le déplacement lui-même .. Ayant un sens de l'orientation peu développé, il passa plus d'une fois devant la ruelle dans laquelle il aurait du s'engouffrer. Heureusement, quelque chose retint son attention. Il n'avait certes, pas un bon sens de l'orientation mais avait une ouïe assez fine. Ah ! C'est peut-être celle-là .. Un homme ayant le profil à ce quoi il s'attendait, s'y trouvait, en pleine conversation téléphonique. Mauvaise semble-t-il. S'approchant doucement de lui, les mains au fond des poches, était-ce vraiment l'homme qu'il devait rencontrer ? Il fallait l'avouer, il était de moins en moins rassuré. « Mais enfin, quelle idée de venir se mettre derrière les gens aussi discrètement ! »

L'homme laissa tomber son téléphone à la vue du japonais qui ne put s'empêcher de sursauter à son tour. Dis que je suis un nain ! Bon, c'est vrai que du haut de ses un mètre soixante-deux, il ne pesait pas plus de cinquante kilos. Ce n'est pas lui qui ferait trembler le sol en allant quelque part. Il resta un instant à regarder l'homme face à lui, fronçant légèrement les sourcils. Il aurait pu faire marche arrière, se retourner et partir comme si de rien était. Ne me dite pas que c'est ce gigolo que je devais m'attendre à voir ? « Je suis venu de la part d'un .. Ami. Il le regarda de la tête au pied tout en se mordant l'intérieur de la joue avant de le regarder à nouveau sortant une petite enveloppe d'où le prénom de ce fameux ami y était inscrit. Ça te dit quelque chose ? »

_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
avatar
Anzai Narumi
J'ai gagné tout ça : 390
J'ai : 24 ans
J'habite à : Shinjuku
Je suis : Informateur, hôte

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Jeu 6 Mar - 15:09


Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule.

Komegu Kyouran & Anzai Narumi

Le brun n'ouvrit plus la bouche en attendant une réaction, une réponse à la question qu'il n'avait pas daigné posé : qu'est-ce que ce gars lui veut ? Chance ! Cela ne tarda pas à venir :

Je suis venu de la part d'un .. Ami.

Un ami. Il avait l'air bien hésitant ce bonhomme. Narumi arqua un sourcil sans le quitter des yeux. Il allait prendre la parole mais l'autre lui donna une enveloppe et le questionna :

Ça te dit quelque chose ?

Curieux, Narumi extirpa le papier afin de prendre connaissance de ce qui était noté dessus. Un sourire amusé étira ses lèvres à la lecture du nom marqué. Tiens donc, depuis quand il m'envoie des farfadets celui-là ? pensa-t-il, ça faisait un petit moment qu'il n'avait pas eu de nouvelles de ce type et voilà qu'il recommençait à lui envoyer des gens. Il avait probablement du se renseigner auprès d'un plus haut placé que Narumi pour savoir qu'il se trouvait là, le brun n'est pas toujours sur le terrain et jamais au même endroit. Anzai remit le papier dans l'enveloppe et releva les yeux vers son vis-à-vis : un petit homme décoloré qui n'avait rien pour passer inaperçu finalement. Ça ne pouvait pas être un flic : les flics ils en font toujours beaucoup trop. Les clichés ou les types bien trop discret, c'est de ceux là qu'il fallait se méfier. Le type qui lui faisait face semblait juste un peu... Décontenancé. Il n'avait probablement pas l'habitude. Et puis quand on vient voir un dealer, on ne s'attend pas forcément à voir un type qui a une gueule d'acteur de drama pour jeunes filles. C'est d'ailleurs pour ça que le jeunot est apprécié dans le milieu : personne n'a de doutes en voyant quelqu'un d'aussi propre sur lui. Il n'a pas la gueule de l'emploi, il passe facilement inaperçu aux yeux des autorités.

Dans ce cas, puisque tu le connais, il t'a peut-être parlé d'une clé à me donner ?

Une clé, un code, un mot de passe peut-être ? En vérité il n'y en a pas. Narumi jauge ses clients d'une façon propre à lui-même. Il parle, de choses et d'autres, questionne, et observe les réactions qui en résultent. Probablement que dans une autre vie, il a été psychiatre ou quelque chose du genre : un métier à la con, comme il dirait.
Il laissa passer un certain laps de temps, juste comme ça, parce qu'il était sûr de lui en voyant cet homme qui lui faisait face. Il l'avait juste laissé réagir, pour le plaisir.

Qu'est-ce que je peux faire pour toi ? demanda-t-il naturellement, tout sourire.

Ce type n'a rien des dealers qu'on croise dans certains lieux, il est différent. C'est pas le genre de type qui fait l'affaire vite fait et passe au suivant. Pour l'instant y'a pas de suivant de toute façon, il a tout son temps. Il prendra de toute façon son temps, parce qu'il est comme ça, qu'il aime être sociable avec les autres et qu'il en paraît d'autant plus inoffensif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatures.forumactif.com/
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Jeu 6 Mar - 16:47


L'homme resta tout d'abord silencieux, observant le nain avec surprise.  Cependant, l'enveloppe que lui tendit le blond semblait attisé sa curiosité. Il l'ouvrit et quelque chose lui dit qu'ils se comprenaient enfin. Il se sentit comme soulager. Ce serait assez honteux de prendre un autre homme pour un dealer, mais d'une autre part, cela l'angoissait un peu plus. Heureusement - ou non - il n'avait pas le profil pour faire ce genre de commerce, et ce n'était pas plus mal. Le grand brun le regarda un instant. « Dans ce cas, puisque tu le connais, il t'a peut-être parlé d'une clé à me donner ? » La clé ? Quelque peu perplexe, il fronça légèrement les sourcils tout en penchant doucement le visage sur le côté. On ne lui avait pas parlé de clé et il se doutait qu'il ne lui parlait pas d'une clé qui ouvrirait une quelconque porte ou objet. Un code, un pass ? Peut importe, on ne lui avait donné aucun indice ou tournure étrange de phrase. Il haussa les épaules. « Un clé ? La seule que j'ai est la clé de mon appartement, mais je ne pense pas que cela pourrait t'intéresser. » Haha. Et oui, il savait faire preuve d'humour quand il le voulait. Il l'avait tutoyé en voyant que l'homme qui lui faisait face ne devait sans aucun doute être plus âgé que lui et il semblerait que ce jeunot de se gêna pas pour en faire de même. M'enfin, il n'allait pas broncher pour si peu, surtout qu'il ne devait pas être si jeune que cela. Pour une fois ..

« Qu'est-ce que je peux faire pour toi ? » A ses mots, il lui offrit un sourire et le blond se souvenu que s'il était venu ce soir dans une ruelle qu'il ne fréquenterait pas d'habitude, était par pur curiosité. Cependant, les évènements l'avaient poussé à sortir cette enveloppe et à l'homme, de poser cette fameuse question. Enfin, on ne pourra pas dire qu'il n'avait pas ne serait-ce qu'une petite idée en tête. Plongeant sa main à l'intérieur de sa veste, il sortit une petite liasse de billets. Il les secoua doucement devant le nez de l'homme. Honnêtement, il avait beau dire assumer sa petite taille, cela l'agaçait toujours de devoir relever les yeux pour regarder quelqu'un, ne serait-ce que légèrement. « J'ai besoin d'un remontant, tu as quoi à me proposer pour ceci ? Attention, ni plus ni moins ! Et oui, il était comme ça, il mettait directement l'argent sous le nez pour éviter qu'il ne tourne autour de pot durant ne serait-ce que quelques minutes. Parce qu'honnêtement, il n'avait pas bien chaud et voulait en finir avec cette histoire le plus vite possible et ne le cacha pas. Il haussa un sourcil, attendant un quelconque réaction et réponse de la part du jeune homme avant de les froncer à nouveau après avoir croisé les bras, gardant la liasse de billet fermement dans l'une de ses mains. Ne me fait pas trop attendre, on se les pèlent dans cette ruelle. » Tu aurais proposé un autre endroit pour ce genre de marché le nain ?


_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
avatar
Anzai Narumi
J'ai gagné tout ça : 390
J'ai : 24 ans
J'habite à : Shinjuku
Je suis : Informateur, hôte

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Jeu 6 Mar - 19:31


Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule.

Komegu Kyouran & Anzai Narumi

Une clé ? La seule que j'ai est la clé de mon appartement, mais je ne pense pas que cela pourrait t'intéresser.

Le fournisseur eu un petit rire. Bien joué, on ne lui avait jamais faite celle là ! Rien qu'un peu plus de répliques du genre et Narumi se mettrait probablement à bien apprécier ce farfadet citadin. Il a beau avoir l'air le plus banal du monde, il ne manquait pour autant pas d'apprécier les personnes qui ont leur propre style et leur propre personnalité, ceux qui ne se rangent pas dans la masse et si en plus il n'a pas bien souvent l'occasion de se marrer.

J'ai besoin d'un remontant, tu as quoi à me proposer pour ceci ?

Et là, Narumi manqua d'ouvrir des yeux gros comme des pamplemousses. Son vis à vis lui demandait un remontant, ce qui passait encore mais qu'il agite son pognon juste sous le pif du dealer... Subtil, très discret... Définitivement, ce p'tit gars n'était pas un habitué des bas fonds, là où tout se fait tout en discrétion. Sa démarche de ninja devait être une erreur. Anzai fit signe à son client de ranger son argent pour l'instant. Non mais quelle idée d'avoir un comportement aussi grillé !

Ne me fait pas trop attendre, on se les pèlent dans cette ruelle.

Narumi sourit de plus bel, vraiment très amusé par cet inconnu. Aaah, il était pas bien grand mais il semblait intéressant. Le brun s'approcha de lui, pas après pas, il finit par pouvoir poser sa main contre la brique du mur, ce dernier dans le dos du décoloré qui s'en retrouvait coincé.

Dis-moi, ta démarche de ninja, c'est tout ce qu'il y a de discret chez toi, non ? lâcha-t-il entre leurs deux visages. Ne te montre pas si empressé, allons, on est pas chez le poissonnier.

Ses yeux bruns étaient ancrés dans celui de l'homme face à de lui. Il était soudainement très sérieux, son visage ne montrait aucun amusement. Il fallait bien être sérieux de temps en temps, il s'agit là de ne pas finir en taule. Ou pire, de ne pas être l'élément qui trahit un réseau et qui se fait buter.

Je sais ce qu'il te faut... ajouta t-il doucement.

Puis il se détacha du blond, fourrant les mains dans les poches de son propre jean en regardant son vis-à-vis. Son petit sourire aimable revint étirer ses lèvres.

Vas donc poser tes fesses au chaud à la brasserie du coin, je t'y rejoins dans, disons... Une demi-heure.

Dans les mots cela paraissait être un ordre, mais dans le ton c'était plus une proposition. Il savait que les autres ne tarderaient pas à arriver et qu'ils se montreraient peu patients en voyant quelqu'un devant eux, c'était pas très discret de faire la queue pour parler à un gars dans une ruelle puis l'autre se plaignait d'avoir froid alors... Autant l'envoyer se réchauffer, puis l'échange serait plus tranquille si dealer et client sont posés là bas. Et puis, s'il acceptait de se rendre là bas, peut être même qu'il n'en aurait pas besoin de sa dope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatures.forumactif.com/
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Jeu 6 Mar - 20:35


Il réussit à tirer de l'inconnu un petit rire, bien que son but n'était forcément de faire ami-ami avec ce genre de type, il n'y avait pas de raison d'être froid ou quelque chose dans ce genre. Après tout, Kyouran était ainsi, même si un jour il s’apprêterait à assassiner quelqu'un de sang froid, il n'oublierai pas la politesse et la sympathie ! Non sans déconner, il a juste apprit à mettre son caractère de cochon de côté. Revenons à nos moutons. Le blondinet afficha un petit sourire sous le rire de l'homme, avant qu'il ne demande ce qu'il pouvait bien faire pour lui. Le réalisateur lui secoua une liasse de billet sous le nez, chose qui fit réagir vivement son interlocuteur qui le fit signe d'y ranger. Son but n'étant pas de le faire chopper, il y rangea bien rapidement.

Quelque peu impatient, il le fit clairement et le dit même à l'homme qui lui faisait face. Ce dernier souris grandement. La situation lui plaisait ? Il semblerait en effet. Le nain perdit le petit sourire qui étirait ses fines lèvres lorsque l'inconnu s'approcha doucement de lui. Le blond ne recula que d'un pas, sentant le mur à son dos. L'inconnu posa l'une de ses mains contre ce dernier ce qui ne manqua pas de rendre le nain plus petit qu'il ne l'était déjà. « Dis-moi, ta démarche de ninja, c'est tout ce qu'il y a de discret chez toi, non ? A ses mots, il plissa doucement les yeux tout en penchant légèrement le visage sur le côté. Ne te montre pas si empressé, allons, on est pas chez le poissonnier. » Une truite, un calicoba ? (a)

Il resta silencieux, soutenant le regard du grand brun un instant avant que son client ne détourne le regard et hausse les épaules pour toute réponse. « Je sais ce qu'il te faut .. Finit-il par dire avant de planquer ses mains aux fonds des poches de son bas. Vas donc poser tes fesses au chaud à la brasserie du coin, je t'y rejoins dans, disons .. Une demi-heure .. » Lui proposa-t-il lorsque le blond revient le regarder en face. Lui qui était loin d'être impatient, pour une fois il devrait faire avec. Il n'était sans aucun doute pas le seul à venir lui troquer quelques billets pour ses marchandises et cela ne se faisait pas aussi vite que l'on ne le pensait. Il lâcha un petit soupir et afficha un petit sourire. « Bien. Mais je suis loin d'être quelqu'un de patient alors je te fais confiant. »

Lui lançant un dernier regard, il décroisa les bras et ressorti de la ruelle sans se retourner, comme si de rien était et repris sa route à la recherche de cette fameuse brasserie. Bon, le temps qu'il trouve son chemin, dix-quinze minutes se seront écoulées ! o/ Il finit par entrer dans le bâtiment, frissonnant au changement de température. Il s'essaya dans un coin tranquille et en profita pour se prendre un café, soupirant sous la chaleur du nectar.

_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien



Dernière édition par Komegu Kyouran le Jeu 6 Mar - 22:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
avatar
Anzai Narumi
J'ai gagné tout ça : 390
J'ai : 24 ans
J'habite à : Shinjuku
Je suis : Informateur, hôte

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Jeu 6 Mar - 22:25


Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule.

Komegu Kyouran & Anzai Narumi

Bien. Mais je suis loin d'être quelqu'un de patient alors je te fais confiant.

Narumi fut satisfait que sa proposition ne soit pas rejetée. Il regarda le petit blond s'éloigner pour retrouver la vraie civilisation. Voilà qu'il serait enfin tranquille ! Une fois seul, Anzai ramassa son portable qui était resté gisant à terre et s'assura du fonctionnement de ce dernier. C'était okay, la chute n'a pas encore signé l'arrêt de mort de l'appareil, on est sauvé ! C'est toujours mieux pour un type comme l'informateur de rester joignable : deux trois appels sans réponse et c'est déjà la désertion aux yeux des patrons. Si c'est pas malheureux si peu de confiance ! ... En même temps, ils ont pas tort.

Le dealer fourra son portable dans sa poche de jean et un instant plus tard il fit ses ventes, devant expliquer à deux trois gars fauchés et en manque que c'est pas lui qu'il faut venir voir si on veut de la réduc', il leur rappela en passant que là c'est pas le marché aux puces. On paye pour avoir sa came ou on se barre, point. Le plus en manque testa la force, la menace d'un pauvre couteau suisse, dans un désespoir très palpable puis il a été séché net par un coup de boule en pleine poire puis un coup de pied dans le ventre qui l'a projeté au sol. Sur le moment, Narumi se dit qu'il ne pouvait définitivement pas aller sur le terrain et être tranquille. Fallait toujours qu'il y ait un chieur dans le lot. Cette fois c'était sa dernière vente. Il quitta la ruelle en laissant la loque sur le pavé. Son front était douloureux à cause du choc violent qu'il avait asséné avec de dernier, tu vas voir que demain il va avoir un bleu. Puis un petit filet de sang s'écoulait de son arcade. Il marmonna dans sa barbe pendant tout le trajet pour se rendre jusqu'à la brasserie. Lorsqu'il passa la porte de la petite bâtisse, il ne chercha rapidement son p'tit farfadet du regard et lui adressa un signe quelconque. Mais il n'alla pas le rejoindre, il préféra se précipiter aux chiottes avant que le sang ne saute aux yeux des clients.
Une fois face aux lavabos, il se passa de l'eau sur le visage puis se regarda dans la glace.

T'es beau maintenant, tiens. pesta t-il.

Non mais c'est un peu la merde les marques au visage, comment il allait pouvoir s'y prendre pour faire passer ça au bar d'hôtes ? Il se devait d'être irréprochable et là il avait l'impression d'être une sorte de Quasimodo. Il râla encore un peu tout seul et entreprit de sortir. Avant cela il s'essuya les mains avec du papier et il en embarqua un peu pour compresser sa plaie. Son client lui avait bien dit qu'il quelqu'un de peu patient et il avait déjà débarqué en retard alors... Ça serait con que le blond se barre. Narumi vint alors s'asseoir face au farfadet avec l'air le plus naturel et détendu possible.

Alors, ça gaze ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatures.forumactif.com/
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Jeu 6 Mar - 23:33

    Je suis navré pour cette réponse .. Malgré ton poutou qui pète. o/


Soupirant longuement et d'agacement, notre homme que voici - comme il l'avait dit - était loin de faire preuve de patience. Il passa d'un geste las, l'une de ses mains dans ses cheveux décolorés, le front posé contre le mur de la bâtisse. Il prit son temps, buvant gorgée par gorgée son café, fermant parfois les yeux. Il fallait l'avouer, il en avait besoin de ce petit remontant, ne serait-ce que pour le booster. Peut-être n'avait-il pas besoin d'aller si loin pour ça ? C'est vrai, il restait bien trop souvent enfermé chez lui ou dans une quelconque pièce à travailler. Il ne s'aérait que trop peu et voyais de moins en moins de personnes, excepté celles de son boulot. Sortir, s'amuser, se détendre, non. Il ne connaissait plus cela, et depuis un long moment déjà. J'vous jure, le travail ..

Un énième soupir s'échappa d'entre ses fines avant qu'il ne vienne se mordiller le bout du pouce, s'amusant à faire tourner son portable de sa main libre. L'avait-il oublié ou le nain se montrait être pire qu'impatient ? Les deux possibilités étaient fortes probables. Lançant tantôt des regards à l'entrée, tantôt aux personnes qui l'entouraient. Le fameux attendu finit par entrer dans la brasserie et fit un signe en direction de son client avant de se faufiler dans ce qui lui semblait être les toilettes, choses qui attisa la curiosité du nain. Il resta cependant à la place, reposant son portable sur le coin de la table tandis qu'il joint ses mains à côté de l'objet, s'accoudant sur la table pour si appuyer doucement. Il du attendre quelques minutes encore, ce qui ne manqua pas le faire râler, avant que le grand brun ne vienne prendre place face à lui. « Alors, ça gaze ? »

Le blond plissa légèrement les yeux et ne répondit pas à sa question, scrutant son interlocuteur. « Un client qui n'a pas été satisfait ? Je devrais être rassuré ? Tout en restant accoudé à la table, il releva une main pour y déposer son menton. Je t'offre quelque chose à boire ? » Bien qu'il n'était pas réellement venu pour cela, comme je vous le disais plus haut : c'est un homme civilisé qui connait les bonnes manières. Bref. De toute évidence, il avait besoin d'une deuxième tasse de café et si la conversation s'éterniserait, une cigarette ne serait pas trop.

_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
avatar
Anzai Narumi
J'ai gagné tout ça : 390
J'ai : 24 ans
J'habite à : Shinjuku
Je suis : Informateur, hôte

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Ven 7 Mar - 1:04


Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule.

Komegu Kyouran & Anzai Narumi

Narumi pouvait aisément lire le mécontentement sur la face de son client. Bah oui, faire patienter un impatient, il y a de meilleures idées dans le monde mais bon, c'est pas comme si le dealer avait pris la décision de lui même. Anzai se contentait de sourire et d'attendre que l'autre prenne la parole à son tour. Ce qu'il ne tarda pas à faire sans même prendre la peine de répondre à sa question.

Un client qui n'a pas été satisfait ? Je devrais être rassuré ?

Le brun haussa les épaules, assez neutre dans l'expression de son visage et de sa gestuelle. A son tour il prit la parole comme dans toute conversation basique et banale, comme s'ils étaient en train de parler de la pluie et du beau temps. Ils parlent d'une chose quotidienne. Tout du moins, pour l'un des deux individus.

Un tantinet récalcitrant ouais. Une raison d'être inquiet ?

Que risquerait son vis à vis dans l'histoire ? Dans le pire des cas : rien du tout. Alors pourquoi devrait-il se sentir rassuré de quelque chose ? Narumi ne comprit pas bien où voulait en venir le petit blond assis à la même table que lui. Peut-être en saurait-il un peu plus dans un instant ? Il aimerait bien savoir, curieux comme il est, mais il n'irait pas non plus lui tirer les vers du nez.

Je t'offre quelque chose à boire ?
Et bien pourquoi pas, mais t'en sens pas forcé, j'peux aussi payer.

Il n'y a bien que des gens pour qui il travaille qu'il aime profiter, pousser pour obtenir toujours plus. Mais là, que ce gars plutôt sympa lui offrait une boisson, il ne s'en sentait pas bien aise. C'était pas dans ses habitudes de se faire offrir des choses, ne serait-ce qu'une consommation. Mais là le travail c'est fini, il pouvait faire un effort et accepter une boisson. Il voyait mal son vis à vis préparer un mauvais coup pour le piéger. Parce que, oh oui, Narumi s'est déjà fait avoir une fois, depuis il se montre bien prudent face à ce qu'on peut lui servir. Mais il avait décidé de se détendre pour, peut-être, pousser son client à en faire de même et passer une soirée sympa qui lui servirait naturellement de remontant. Contre-vente ? Ouais. Mais Anzai ne comprend pas les consommateurs de drogues. Que dirait son vis à vis s'il savait que c'était cette raison là qui avait poussé le dealer à l'envoyer à la brasserie au lieu de ce qu'il avait laissé sous-entendre ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatures.forumactif.com/
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Ven 7 Mar - 14:31

Bon .. Je suis désolé, la première fois, ma réponse était mieux mais là ..

L'homme avait tout haussé les épaules pour simple réponse. Un client donc récalcitrant ? C'était du sérieux donc .. Était-il peu rassuré, notre bout d'homme ? A vrai dire, il se trouvait être plutôt serein, bien trop fatigué pour penser et s'enquiquiner avec de genre de questions, quand bien même il ne devrait pas prendre de ce genre de choses à la légère. Puis, à ses yeux, il l'était plus lorsqu'il s'agissait d'un homme qui travaillait - plus ou moins - pour d'autre, qu'un homme totalement indépendant. Ça changeait tout. Cependant, "nous pouvons juger les gens à l'aide de leurs clientèles." Ce fut la réponse qu'il donna à son interlocuteur. C'est vrai que peut importe le domaine dans lequel on se trouve - surtout dans celui-là, avouons-le - nous ne sommes jamais vraiment sûr de l'identité, et de quel genre d'homme se trouve en face de nous. Le grand brun était, certes, un homme séduisant et qui s'avérait sans doute ne pas être quelqu'un ennuyant, nous n'étions jamais assez prudent. C'est sûr. Mais honnêtement, si les intentions du brun étaient différentes qu'elles pouvaient le paraitre, chose qui n'étonnerait qu'à moitié Kyouran; ce dernier serait plus ou moins capable de les contourner. Ce n'était pas le première fois qu'on voulait le faire passer pour un pigeon. C'est un nain, mais il y a quelque chose dans la caboche.

Kyouran avait finit par lui proposer quelque chose à boire, c'était lui qui offrait. Ils se trouvaient dans une brasserie, assis face à face, alors autant engendrer la conversation ou se regarder dans le blanc des yeux avec un verre à la main. « Et bien pourquoi pas, mais t'en sens pas forcé, j'peux aussi payer. » Le blond fit un signe de main à son - désormais - invité. Pas la peine. Une boisson de plus ou une de moins n'allait pas le mettre sur la paille. Loin de là. Il héla un serveur qui passait par là et commanda un second café pour lui après s'être retourné vers l'inconnu, l'invitant du regard, à commander. Lorsqu'ils furent de nouveau seul autour de cette table, le plus petit prit la parole. « En fait, dis-moi. Comment dois-je t'appeler ? » Ce n'était sans doute pas plus mal, en fin de compte, d'être venu ici.

_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
avatar
Anzai Narumi
J'ai gagné tout ça : 390
J'ai : 24 ans
J'habite à : Shinjuku
Je suis : Informateur, hôte

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Ven 7 Mar - 20:31


Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule.

Komegu Kyouran & Anzai Narumi

Nous pouvons juger les gens à l'aide de leurs clientèles.

Narumi sourit à cette remarque. Le farfadet n'avait probablement pas tort mais s'il devait penser ainsi de lui, il ferait alors mieux de fuir et de chercher à ne plus jamais le croiser. Parmi les clients d'Anzai le dealer il y a des p'tits gars comme le décoloré, des personnes respectables mais il y a aussi des accrocs, des loques, des types un peu dingues et en manque. Des déchets, les désespérés. Ce sont ces gens qui ne sortent jamais de chez eux si ce n'est pour partir en quête de leur dose payée avec leurs derniers yens. Ils ont bien une gueule à mettre mal à l'aise n'importe quelle personne non-habituée. Alors effectivement, si Narumi devait être jugé en fonction de ces individus qu'il fournit, personne ne l'approcherait mis à part ses habitués et ces Yakuzas qui ne reculent devant rien quand ils souhaitent obtenir quelque chose.

Anzai n'avait pas pris la peine de répondre à la réflexion du blond, son sourire était parlant pour lui. Quelques onces de ses idées pouvaient clairement être lues sur sa face. Suffit d'être un peu observateur pour le remarquer.
Il hocha la tête en guise de « d'accord » quand l'autre lui fit signe que c'était bon, qu'il pouvait payer. C'était bien aimable de sa part. Quand le serveur vint et que le farfader commanda un café, Narumi demanda la même chose, ça ne lui ferait pas de mal un petit apport de caféine.

En fait, dis-moi. Comment dois-je t'appeler ?
Tu comptes m'appeler ?

Ce n'était pas une véritable question, juste un façon de faire traîner les choses. Parce que c'est l'une de ses manies, c'est ce qui le rend agaçant aux yeux de certains. Recevoir une question en guise de réponse à sa question, c'est énervant non ? Quoi que là, l'information n'a rien de bien capital, on s'en fiche.

Anzai Narumi. Et toi, comment tu t'appelles ?

Son nom est grandement connu dans les bas fonds de Tokyo mais dans le "monde des hommes bien", Narumi est un anonyme. C'est rien qu'un hôte dans un bar, mais sa gueule est plus importante que son nom, faut bien dire les choses comme elles sont.

Tu fais quoi dans la vie ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatures.forumactif.com/
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Sam 8 Mar - 9:18


A la remarque du blond, l'homme ne fit que sourire. Avait-il vu juste ? Aurait-il du s'inquiéter en fin de compte ? Il se doutait que tous ses clients ne devaient pas être comme lui, d'une habitude aussi clean. Cependant, si son collègue l'avait emmené vers cet inconnu, ce n'était pas pour rien et devait sans doute avoir une bonne raison. C'est sûr, c'est rassurant de savoir quel genre de personnes sont ceux avec qui nous travaillions .. Enfin. Le grand ne prit pas la peine de répondre à la remarque du blond, le laissant sans doute, réfléchir par lui-même.

Ils demandèrent donc deux cafés auprès d'un serveur tandis que ce dernier récupéra première tasse qu'avait vidé le plus petit pour se réchauffer. Instinctivement, le nain demanda le nom de son interlocuteur. Il est toujours bon de savoir ce genre de choses, et n'aimait pas vraiment parler avec un 'sans-nom- dirions-nous. Cependant, on ne répondit pas tout à fait à sa question.« Tu comptes m'appeler ? » Pardon ? Kyouran était loin d'être patient, et cela valait aussi lorsqu'il attendait une réponse et que l'on réponde à une question par une autre question ne manquait pas de l'agacer tout comme l'amuser doucement. Pour quel autre raison aurait-il demander son nom si ce n'était aussi que son propre plaisir personnel ? Il plissa donc légèrement les yeux avant de se décider de répondre à ceci d'un simple : « Et si c'est la cas ? »

Anzai Narumi, Narumi .. Voilà donc le nom de son fameux inconnu, qui lui retourna la question. Son nom ? A vrai dire, il ne savait si le dire serait une bonne idée. Comme nous le disions, nous n'étions jamais assez prudent, cependant, il lui devait bien ça. « Komegu Kyo .. Kyōsuke. » Sa réponse fut instinctif, tout comme son mensonge. Ce n'était pas réellement pour sa cacher ou se protéger, mais pour être honnête, il n'aimait pas son prénom qui lui paraissait si péjoratif. De toute évidence, rien ne dit qu'il rencontrerait une deuxième fois le prénommé Anzai, et sans doute que, lorsqu'il se recroiseront, il ne se souviendrait plus du bout d'homme. Kyouran : frénésie, folie. Qui aurait eu l'idée de nommer son enfant ainsi ? Comme si la femme qui l'avait mis au monde aurait su de quoi aurait été capable son propre fils plus tard. C'est assez vexant, blessant ..

« Tu fais quoi dans la vie ? » Que cela pouvait-il lui faire ? L'avait-il fait venir dans ce genre d'endroit pour parler de la vie du décoloré ? Après tout, c'était lui qui avait commencé .. Leurs cafés ne tarda pas à arriver avant qu'il ne réponde, les yeux baissés vers la tasse chaude. « Métier du cinéma. Mais je ne suis pas un acteur. Répondit-il simplement sans trop de précision avant de relever les yeux vers le grand brun. Et toi ? Je doute que ce 'boulot' te suffise si ce n'est que pour arrondir tes fins de mois. » Il se doutait que l'homme devait avoir un travail à son image.

_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
avatar
Anzai Narumi
J'ai gagné tout ça : 390
J'ai : 24 ans
J'habite à : Shinjuku
Je suis : Informateur, hôte

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Mar 11 Mar - 20:54


Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule.

Komegu Kyouran & Anzai Narumi

Lorsque Narumi répondit à la question de son vis à vis par une autre question il y eu un court instant de silence avant que le blond ne réplique :

Et si c'est la cas ?

Le dealer sourit, bien répondu mais ça pourrait être bien difficile pour le petit décoloré de l'appeler une fois qu'ils seraient séparés s'il n'a que son nom. Il n'en fit pas la remarque, il n'est pas là pour échanger des numéros de téléphone ni des adresses email. Et puis n'oublions pas qu'ils ne se connaissent que depuis un court moment alors c'est pas encore le moment de se faire des promesses de se recontacter un jour ou l'autre. Ils ne s'y tiendraient pas s'il n'y a pas de complicité, pas la moindre petite étincelle entre eux qui pourrait faire naître une probable amitié. Le farfadet enchaîna juste après :

Komegu Kyo .. Kyōsuke.

Le grand brun hocha la tête avec au fond de lui, l'infime certitude que « Komegu Kyo... Kyōsuke » venait de lui mentir rien qu'un peu. Qui hésite sur son propre nom, franchement ? Mais l'hésitation montrait aussi que ça ne semblait pas tout à fait prémédité, le blond lui avait lancé ça comme il aurait pu prétendre s'appeler Tata Simone (8D). Si les suppositions de Narumi sont justes, pourquoi lui a-t-il menti ? Pour préservé son anonymat peut-être ? Ouais, c'est vrai que c'est peut-être pas rassurant de donner son nom au dealer du coin de la rue. S'il avait vu juste, Anzai lui pardonnerait. On lui avait servi de bien plus gros mensonge sur des sujets importants au cours de sa vie. Un faux nom, ce n'est rien d'autre que de la pisse de chat (EVIL CAAAT !).

Narumi questionna Komegu sur ses activités professionnelles, tout naturellement, pour entretenir un semblant de conversation. Pour la forme, et parce que ça devait l'intéresser au moins un peu aussi.

Métier du cinéma. Mais je ne suis pas un acteur.

Bien évidemment, il n'y a pas que le métier d'acteur dans le monde du cinéma.

Waouh, c'est cool, ça doit être très intéressant !

Et toi ? Je doute que ce 'boulot' te suffise si ce n'est que pour arrondir tes fins de mois.

Effectivement, Narumi ne se contente pas d'aller se peler le cul dans la rue pour dealer à longueur de temps. C'est même peu souvent qu'on peut le trouver en train de faire cela. La plupart de temps ce qu'il fait, comme la recherche d'information par exemple, est bien plus intéressant que du deal où il a l'impression de tenir le rôle d'un lampadaire en attendant ses clients. Il hocha la tête en réponse à la supposition du farfadet.

Effectivement, je suis également hôte dans un bar d'hôtes. affirma-t-il, souriant.

Voilà qui lui allait certainement mieux à la tronche qu'un rôle de dealer mais au final ce n'est pas son principal métier, il gagne plutôt bien avec mais pour lui ce n'est que secondaire, ce n'est qu'une couverture pour cacher ses autres activités. Il fut pris d'un soupir en repensant à ce boulot puis il se mit à se lamenter soudainement.

Aaaah... Comment vais-je faire avec le visage de travers ?

Il s'avachit un peu sur la table, posant son menton sur la surface en bois tout en faisant une moue de chien battu. Son arcade ne saignait plus, alors il retira le bout de papier pour dévoiler une légère ouverture qui ne nécessiterait qu'un petit nettoyage et un ou deux points adhésifs, pas de couture. Mais pour lui c'était déjà beaucoup trop !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatures.forumactif.com/
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Mer 19 Mar - 16:58

Une claque mentale en plein milieu du front avant une seconde derrière les oreilles, il reçu. Honnêtement, vingt-sept ans passés, après avoir atteind le cap du menteur professionnel, lorsqu'il s'agissait de son nom, plus rien n'était crédible. Et oui, il aurait eu plus de crédibilité s'il aurait prétendu se nommer tata Simone, si si ! oo Et comme il pu s'y attendre, il sentait et lisait que son petit mensonge n'avait pas réellement fonctionné, cependant, le prénommé Anzai ne répliqua pas. Mais heureusement pour le nain, il avait du répondant et saurai forcément quoi répondre. L'habitude mes amis, l'habitude ! Quand vous ne mesurez pas plus d'un mètre soixante parmi les géants, il faut savoir ne pas se laisser marcher sur les pieds, et si ses cinquante malheureux kilos et ses petits muscles ne pouvaient l'aider, la parole quant à elle, se faisait entendre, écouter.

Enfin bref. Sans faire une quelconque remarque sur son étrange incertitude, il finit par lui demander ce qu'il faisait dans la vie. Il mangeait, dormait, pensait, comme tout le monde ! Non, plus sérieusement. Contrairement à son prénom, s'il ne donnait pas plus de détails sur son métier, c'était pour une question de sécurité. Il faut l'avouer, les Komegu ne court pas dans les rues de Tokyo et reste un nom plutôt rare dans l'ensemble, alors avouer en plus qu'il travaillait dans le cinéma .. Il faut dire que ce n'était pas très prudent, quand bien même il ne fréquenterai ce genre de type qu'une seule fois, comme on ce l'était dit, on ne sait jamais à qui nous avons réellement à faire ..

« Waouh, c'est cool, ça doit être très intéressant ! » Pour toute réponse, le blond haussa les épaules en buvant par petites gorgées, son café bien-aimé. Intéressant ? Ça l'est comme nous sommes en train d'apprendre, quand il s'agit de faire de recherches et que nous apprenons de choses, ça c'est intéressant, mais après, la pression et tout ce qui suit recouvre ce qui rend le projet : intéressant. Il finit donc par lui retourner la question. « Effectivement, je suis également hôte dans un bar d'hôtes. » A sa réponse, Kyouran ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. D'un côté, cela ne le surprenait pas des masses. Après tout, le grand brun avait comme .. la tête de l'emploie. « Ça ne m'étonne qu'à moitié. » Dit-il simplement en remuant son café de sa cuillère.

« Aaaah... Comment vais-je faire avec le visage de travers ? » A ses mots, il s'avachit sur la table et dévoila sous le tissu une petite ouverture. Le visage de travers ? Oh, ce n'était pas grand-chose ! Bon c'est sûr que pour un hôte .. Avoir de belles fesses, c'est agréable, mais je suppose que vous passez plus de temps à regarder le visage de celui qui vous accompagne que son pantalon. Le plus âgé apporta une main vers le visage de son interlocuteur et du bout des doigts, il repoussa légèrement quelques mèches pour apercevoir la blessure d'un peu mieux. « Tu ne devrais pas laisser cette plaie ainsi si tu veux qu'elle disparaisse le plus vite possible, puis avec tes cheveux devant, ce n'est pas très bon. Il retira sa main et s'accouda à la table avant de pose sa joue dans le creux de sa main. Il finit par offrir un petit sourire amusé à l'host. Au pire tu n'auras qu'à déboutonner un peu plus ta chemise, ça n'attira pas trop l'intention sur ta blessure. »

_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
avatar
Anzai Narumi
J'ai gagné tout ça : 390
J'ai : 24 ans
J'habite à : Shinjuku
Je suis : Informateur, hôte

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Jeu 20 Mar - 22:54


Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule.

Komegu Kyouran & Anzai Narumi

Narumi avait annoncé à son vis à vis son métier qui passa alors pour le principal, en réalité c'était le moins important mais Komegu n'avait pas à le savoir. Le blond lui avait très probablement menti sur son prénom, le brun mentait sur son métier. De toute façon, la vie de ce dernier n'est que mensonge depuis le tout début, tout ce qu'il a connu durant son enfance reposait sur un immense bobard. Un mensonge de plus ou de moins, ça changera pas grand chose. De plus, c'était plus de l'omission qu'il avait pratiqué sur l'instant.

Ça ne m'étonne qu'à moitié.

Evidemment. Avec une tête comme celle que possède Narumi, on l'imaginera plus aisément dans le rôle du charmant petit hôte plutôt que dans celui du vilain pas beau dealer de drogues. Bien sûr, c'est bien stratégique. Un physique agréable attire beaucoup moins les soupçons et il en joue. Ses patrons aussi. C'est ce qui fait son petit succès qui s'installe tout doucement dans le milieu des bas-fonds de Tokyo.

Anzai commença à se morfondre à propos de la blessure qui "le défigurait". Il grimaça un peu lorsque le farfadet repoussa sa mèche de devant son arcade, quelques cheveux s'étaient incrustés dans la plaie et avaient collé au sang qui avait pourtant à peine commencé à sécher. Il fit ensuite une tête de chien battu, ses yeux s'agrandissant et une moue resserrait ses lèvres.

Tu ne devrais pas laisser cette plaie ainsi si tu veux qu'elle disparaisse le plus vite possible, puis avec tes cheveux devant, ce n'est pas très bon.

Il n'avait probablement pas tort mais pour sa part, Narumi ne se balade pas avec un kit de soin sur lui puis il n'avait pas spécialement envie de rentrer chez lui dans l'immédiat. Pour une fois qu'il était tranquille et qu'il tombait sur une personne qui sortait un peu du lot... Il avait envie de profiter un peu plus longtemps du décoloré plutôt que d'aller s'affaler comme une grosse loque devant sa télé en bouffant de la glace tel une adolescente en peine de coeur. Oh écoutez, on ne peut pas être parfait tout le temps, y'a des moments de relâche aussi !

Au pire tu n'auras qu'à déboutonner un peu plus ta chemise, ça n'attira pas trop l'intention sur ta blessure.

Anzai ne put s'empêcher d'avoir un léger sourire aux lèvres en entendant la proposition de Komegu.

Ca pourrait être une bonne idée mais ouvrir une chemise sous une cravate, ça risque de ne pas être du meilleur goût ! répondit-il avec amusement.

Il s'imaginait la dégaine qu'il aurait s'il en venait à faire ainsi. Non vraiment, ça paraîtrait bizarre, voir carrément ridicule. Il se redressa doucement et attrappa sa tasse pour boire une gorgée de café. Narumi songea un instant que pour parler de déboutonner "un peu plus" sa chemise, Komegu devait le voir un peu comme un de ces gigolos pour vieille dame. Mais non, Anzai se situe dans une toute autre classe, pas de gigolo qui tienne !

C'était bien essayé quand même, j'apprécie l'effort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatures.forumactif.com/
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   Sam 19 Avr - 11:53

Je m'excuse auprès de tata Simone pour le temps de réponse .. et pour ce rp totalement naze ;;

Le bout d'homme était resté neutre, comme si tout cela commençait à l'agacer. Bien que ce n'était pas vraiment le cas, il voulait juste changer de sujet. Ne pas parler de son nom, de son métier. Il voulait autre chose, ne pas parler de son quotidien ennuyant, fatiguant. Il devait recharger les piles comme on dit, se changer les idées, ou simplement se reposer les méninges. Mais depuis un certain temps, il avait perdu le gout, le gout de faire, cependant, sa soirée c'était annoncée plus intéressante qu'il ne l'aurait imaginé et semblait se prolonger doucement.

Accoudé à la table et le menton dans le creux de sa main, il releva les yeux vers l'host quand celui-ci commença à se plaindre de la blessure qu'on lui avait infligé. Kyouran lui arracha une petite grimace lorsqu'il retira quelques cheveux qui s'étaient incrustés dans la plaie. C'est vrai, il fallait l'avouer, c'était dommage de voir un visage assez plaisant abimé pour une connerie. L'ainé lui conseilla de la nettoyer le plus rapidement possible s'il voulait éviter les infections mais il ne bougea cependant pas, ne s'en inquiétant pas plus qu'il n'en avait l'air il y a peu. Il afficha tout de même une petite moue qui fit pincer la lèvre du plus âgé, cachant un petit sourire qui s'esquissa sur son visage. Ce dernier finit par retirer sa main et vida en quelques gorgées la tasse qu'il avait commandé. « Au pire tu n'auras qu'à déboutonner un peu plus ta chemise, ça n'attira pas trop l'intention sur ta blessure. » Dit-il, un petit sourire taquin sur le visage. « Ça pourrait être une bonne idée mais ouvrir une chemise sous une cravate, ça risque de ne pas être du meilleur goût ! Cela fit rire le réalisateur tandis que son interlocuteur se redressa et s'empara de sa tasse de café. C'était bien essayé quand même, j'apprécie l'effort ! »

Le bout d'homme ne répondit rien, restant un moment silencieux avant de relever les yeux vers le prénommé Anzai. « Pourquoi te risques-tu à faire tout ça ? Ton métier ne te suffis pas ? C'est vrai ça, pourquoi ? Et puis, ce n'est pas sans risque ? Tu Pourrais connaitre pire, à moins que ce ne soit déjà fait, je ne sais pas. » Il baissa un peu plus la voix à chaque mot, parlant plus pour lui que pour l'autre, levant les yeux vers la plait dont il faisait référence avant de rebaisser les yeux à la table. Il recommanda un second café en passant une main sur son visage.

_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je connaissais un gars, jusqu'à 10 ans, il a cru qu'il s'appelait Ta Gueule. (komegu kyouran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Dreamland ? y'a des gars balèzes ici ?
» Tout est innocent, jusqu'à ce que l'on décide du contraire {Alexandre}
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Jusqu'aux dernières lueurs de la nuit [ pv Lalwende ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Insomnia :: Tokyo Rules :: Roppongi & Tokyo Tower-