Partagez | 
 

 KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫   Lun 17 Fév - 15:01

KOMEGU KYOURAN


CARTE D'IDENTITÉ


NOM : Komegu.
PRÉNOM : Kyouran.
SURNOMS : Kyo - Kyou.
DATE + ÂGE : Vingt-sept ans - 13 Octobre.
NATIONALITÉ : Japonaise.
ORIENTATION + STATUT : Le sexe n'a pas d'amour. ~
Comment ça, ce n'est pas la bonne citation ?
ÉTUDES/MÉTIER : Réalisateur - compositeur.
GROUPE : Tokyoïte.





J'suis comme ça


Ambitieux × Fumeur × Responsable × Impatient
Mature × Orgueilleux × Pointilleux × Sarcastique

» Tu te ballades dans la rue, un homme vient te quémander une cigarette, qu'est ce que tu fais ? : " Cela dépend de la face de l'homme et de sa façon d'en demander. Je pourrais très bien lui en filer une, moi qui est un grand fumeur, cela me ferait plaisir que l'on me dépanne d'une cigarette. Après il ne faut pas abuser, une de temps à autre, c'est moi qui les paye les clopes. Bon, après, s'il a une tronche qui ne me plait pas, il peut aller voir ailleurs. ~ "

» T'es au travail ou en cours, un collègue fait son gros boulet auprès de votre supérieur/professeur, comment réagis tu ? : " Je le regarde du coin de l'œil. Je l'ignore. Tout dépend de mon humeur et de ce .. fameux collègue. Au choix, soit il se la ferme sinon le nain va lui faire regretter d'être aussi chiant, soit je prends son parti avec un peu d'ironie et en profite pour l'humilier amicalement. Oui, parfois il m'arrive d'être de bonne humeur. ~ "

» La dernière fois y a eut une affaire importante et tu l'as raté de peu, qu'est ce que t'as fait en l'apprenant ? : " Genre, je m'en tape. Ça ne me touche pas. Je m'en bat les steaks. Non mais attention, ma vengeance sera terrible ! o/ Bah ouais quoi. Vous croyez que c'est de ma faute ? Jamais ! Je ne fais jamais de faute moi, non mais attendez. ~ Tss ! "

» Tu rentres chez toi, inondation, il est 23h, pas de plombier avant le lendemain 8h, comment tu réagis ? : " Voisin ou non, n'attendez pas à entendre des mots d'amour sortir de ma bouche ! J'harcèle tous plombiers de la ville, et si personne ne répond. Je contacte une connaissance qui s'y connait. Et le plombier connaitra la sensation d'avoir un tuyaux dans le fion ! Et oui mon cher, il y a un début à tout. ~ "

» Tu te fais agresser dans la rue, t'es plutôt du genre à fuir ou.. ? : " Honnêtement, j'évite tout simplement les ennuies. Je ne veux pas user de ma force pour cela, alors c'est simple, si je vois que je ne vaux pas le poids, je me laisse faire, comptant les minutes qui passent - car je sais que me défendre ou non ne servira à rien - ou sinon .. je me débrouille pour filer. Mais calmement, hein ! Je n'aime pas courir. "

» Quelle est la pire chose que tu aie pu faire pour arriver à tes fins ? : " La pire chose, pour arriver à mes fins ? Je ne sais pas vraiment, mais tout ce que je peux dire c'est que je suis capable de tout. Vraiment. J'utilise qui je veux, je manipule, je vends, j'écrase. Tant que j'y trouve mon compte et que mes conditions sont respectées : Inhumain, salopard, porc, sans gène. Je suis ce que vous voulez ! "

» Tu vas à une soirée avec tes ami(e)s/collègues, quelqu'un vient et te drague lourdement, comment tu réagis ? : " Cela dépend - comme toujours - de mon humeur et de mes intentions. Si je peux en tirer parti, pourquoi pas en profiter ? Sinon je lui fais tout simplement comprendre que ce n'est pas la peine d'insister. Mais attention, bien que j'ai l'habitude de prétendre le contraire, je ne mords plus que je n'aboie. ~ "

» T'as une autre anecdote à nous raconter ? : " Je ne pense pas avoir un souvenir quelconque qui pourrait avoir une importance à vos yeux. J'ai eu une vie plutôt banale en fin de compte .. Quoi que, j'ai bien quelque chose à vous raconter. Mais je suis sûr que je vous le saviez déjà, c'est la favorite des internautes ! Et oui et oui, c'est ça, c'est bel et bien vrai ! Lorsque j'étais encore étudiant, ma mère m'avait surprise en plein ébat poétique avec un homme. ~ Ne faites pas les innocents, vous avez très bien compris ce que je sous-entends par là. Excusez-moi de briser la belle image que se font les petites minettes de deux hommes en pleine action, mais ce n'est pas toujours très beau à voir ! Et encore moins pour une mère.~"



On a tous un passé

KOMEGU Kyouran, alors âgé de 25 ans, nous compte son histoire ..

Cela ne vous dérange pas si je fume ? Merci .. Vous voulez dire ce que j'ai vécu jusqu'à aujourd'hui ? Et bien au point au j'en suis, puis je n'ai rien à cacher. Hm ? D'accord, je serais honnête avec vous. Mais écoutez bien et notez, car je ne la raconterais pas deux fois ..

Vous savez, de nos jours, les purs Japonais sont plutôt rares. J'aurais pu l'être moi aussi, car la famille Komegu est loin d'être récente au Japon, elle a souvent été confrontée puis lié aux Yakuzas dans le passé. Tous mes ancêtres ont été Japonais, sans exceptions, du moins, jusqu'à ce que mon père rencontre et tombe éperduuument amoureux d'une européenne. Étant attaché aux traditions, lorsque mes parents se sont mariés sans l'approbation du reste de la famille, la famille de mon père l'a très mal prit. Idiot n'est-ce pas ? Et pourtant c'est le cas, mais au fur et mesure que le temps s'écoulait, ils oublièrent cet incident ainsi que les traditions tout comme ils nous oublièrent, nous. J'ai vécu le tiers de ma vie au Japon et le moitie au États-Unis. Comme vous le savez, je suis le cadet d'une soeur âgée de trente-et-un ans, mère au foyer et alliance au doigt, son mari est actuellement le co-PDG de l'entreprise de mon paternel, en Amérique. Ça doit être dur de travailler avec son beau-père. ~ (rire)

Enfant, je travaillais dur à l'école, j'étais sérieux et appliqué, mais cela n'était que dans le but de satisfaire mon père. Il me comparait toujours à ma sœur, parce qu'elle, elle était l'honneur de la famille. "C'est une véritable Komegu" .. c'est ce que m'avait dit mon père durant un repas de famille. Triste vous ne trouvez pas ? Mais bon, c'était il y a longtemps .. Bien sûr que cela faisait mal, bien que j'eus eusse l'habitude, je n'ai jamais été à la hauteur pour lui, c'était douloureux et frustrant. Mais c'est comme ça. Aujourd'hui j'en ris, avoir passé la moitie de ma vie à vouloir dépasser mon aîné, à vouloir la fierté de cet homme. Ri-di-cule. Mon père n'a jamais été un homme juste, et je dois l'avouer que je ne supporte pas que l'on me dise "Tu deviens comme ton père". Oui, ma mère me le disait fréquemment et il n'est pas rare que certaine personne le connaissant me le dise.

Hm .. A l'école j'étais : Kyouran, aisé, petit et maigrichon. J'ai très souvent été victime d'intimidation et de racket, que cela soit par ceux de ma classe, mes aînés ou ces groupes de morveux qui traînent dans les quartiers sans rien faire de leur journée. Comment pouvais-je me faire respecter ? J'étais invisible. Seul mes Sensei ( Professeurs ) me voyaient, mais en tant qu'un élève modèle, ils ne voyaient rien où ne voulaient rien voir. J'ai bien du recevoir un coup de poing ou deux mais ce n'est jamais allé très loin, ils n'étaient pas réellement dangereux. Et puis .. Mon père me faisait bien plus peur qu'eux (rire). Enfin bon, la vie d'un petit japonnais banal quoi.

Avec ma soeur ? Vous savez, nous n'avons que quatre ans d'écart et enfant, nous étions assez proches. Certe, nous nous chamaillions comme tout enfant qui soit mais en grandissant .. Ma soeur à toujours été une femme belle, élégante, intelligente et charismatique. Malgré le fait que je sois un homme, je faisais sans aucun doute tache à côté d'elle. Niveau caractère aussi. J'étais .. un enfant timide, docile. Un enfant invisible. Elle s'était une meneuse, elle était tout de même bonne élève mais même les professeurs la respectaient, c'était quelqu'un de buté qui savait prendre les bons choix. Une vraie femme de nos jours. Moi je n'étais rien, et j'en souffrais .. Mais il faut dire que c'était aussi de ma faute. Moins on me voyait, mieux je respirais. Moins on me touchait, mieux je vivais. Aphenphosmophobe ? Probablement.

Aaaah ~ Cette histoire ? Oui c'est vrai. C'était .. Peu de temps après que je ne décide de venir au Japon. C'était mon aîné. C'était le beau brun ténébreux, grand et charismatique. Vous voyez le genre ? Comment moi, petite crevette, pouvais attiser sa curiosité ? C'était impossible. Il était sympa et avait une voix agréable, qui mettait en confiance. Il venait me parler petit à petit tout en restant un peu plus longtemps à chaque fois. Il respectait les limites que je fixais et les repoussait doucement, petit à petit, me faisant sortir de ma coquille. Je n'étais plus "le nain maigrichon" mais "Kyouran". J'avais une certaine admiration pour lui. Mais je ne pouvais que l'admirer, car cet homme n'était pas pour moi. Il était doux et attentionné, un homme bon. Je ne pouvais que tomber amoureux de lui, bien que plus le temps passaient, j'en avais peur. Mais lui .. il ne m'avait pourtant pas repoussé.

Ce jour fatidique fini par arriver. Un jour où je n'avais pas cours. Un jour où personne n'aurait dû être à la maison. Oui en effet, on nous à surpris. Ce fut ma mère qui du avoir à supporter cette chose. Je ne sais pas quand, ni comment, mais je sais seulement qu'elle a dû repartir immédiatement. Ce fut .. le soir, j'étais dans l'entrebaillure de la porte quand je l'avais entendu rentrer dans la cuisine. Elle s'apprêtait sans doute à faire la vaisselle du midi quand elle m'entendit arriver, elle ne tourna que légèrement le visage, seulement pour savoir où j'étais situé dans la pièce, car jamais, ô plus jamais elle n'a regardé mon visage. "S'il savait ce que son fils est. S'il savait ce que sont fils a fait. Il en tomberait malade." Que cette histoire fut révélée aux yeux du grand public ? Oui, je pense qu'elle aussi en est tombée malade. Oh vous savez, ce sont des choses qui arrivent quand nous sommes jeunes, je n'en ai pas honte mais n'en suis pas très fière tout de même .. Je pense que c'est aussi à ce moment où j'ai commencé à me teindre les cheveux, à me percer, me maquiller, à fumer et me rebeller.

" Tu as déshonoré ta famille et sali ta sœur."
Oui, cet homme n'était autre que son fiancé.

Il le savait. Il savait qu'on nous avait vus et pourtant, il ne s'est pas arrêté, il n'a pas laissé montrer quoi que cela soit. Et ma mère n'a jamais osé rien dire. Il avait cessé de me parler, il agissait envers moi, comme ils le faisaient tous. Me parlant quand nécessaire et pour des banalités. Sans plus. Je pense que c'était ce qu'il avait prévu lorsqu'il avait finit par remarquer à quel point il m'attirait. Il avait eu la seule chose que je pouvais offrir. Désormais, j'étais inutile, je n'avais plus aucune valeur. Mais cette carapace d'indifférence que je m'étais formé me permit de ne pas m'autodétruire. Puis je suis partie après avoir mûrement réfléchi et en avoir fait part à mon paternel, bien que cela serait inutile je le savais. Je fus étonné que, pendant un repas, ma mère prenne la parole contre mon père. Le regard dans les vagues, elle lui a simplement coupée la parole d'un "Laisse-le y aller, il est grand maintenant. Le mari de ta fille reprendra l'entreprise avec toi." Mais au final, je pense que c'était une raison pour que je m'éloigne de la maison, que je ne ternis pas l'image de ma soeur plus que je ne l'avais déjà fait. Et le plus étonnant, ce fut le fait que ma mère se proposa de m'accompagner, j'étais mineur et je pense qu'ils ne voulaient pas s'embêter avec un tuteur. J'allais donc intégrer une école professionnelle au Japon, accompagné par une mère, ou un mur de brique qui repartie lorsque j'eus atteins mes vingt ans. J'eus des nouvelles de ma famille seulement grâce à la boite, dans les magasines et à la télévision.

Suite à ça, j'ai renoué avec la famille de mon père. Vous savez, elle se présente comme les familles de Yakuza dans les films européens ! (rire) Mais aujourd'hui, je ne pourrais vous dire s'ils sont réellement liés à ce milieu mais si vous les verrez, avec leurs accoutrements et leurs demeurent. Ce n'est pas une moquerie ! Ils m'ont accepté logé et aidé une fois que ma mère fut repartie pour les USA, puis j'ai beaucoup aimé la vie que j'ai mené depuis lors. Ils m'ont apprit ce qu'un japonais se devait de savoir. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je crois que c'est parce que j'ai été plus ou moins rejeté par ma mère qu'ils m'ont accepté en tant que véritable Komegu. (rire) Quand bien même on m'a désigné de bâtard. - Petit nom affectueux qui c'est installé. haha - J'ai pris la nationalité japonaise, je travaille et vis au Japon, je connais le Japon et son histoire. J'ai beau avoir une mère européenne, je suis japonais.

Que dire que dire .. Depuis j'ai changé. Grandement. Énormément. J'ai gagné en maturité, je fais ce qui me plait, je fais un travail que j'aime. Je n'ai pas à me plaindre. J'ai passé un ans dans le domaine de la musique avant de reprendre les tournages. Je ne compte pas arrêter ma carrière de sitôt, mais si je ne meurs pas avant, j'intégrerais une école pour partager mon savoir ou finir dans une salle de Musée pourquoi (rire).

Et nous sommes sur qu'il ne nous à pas encore tout dit !



Derrière l'écran


Salut toi qui lis cette fiche. Mon pseudo RPG c'est Dalao et j'ai de certaines années de vie derrière moi, tout ça ouais. Comment je suis arrivée là ? Vous ne vous en souvenez déjà plus ?. Je serais présent(e) sur le forum à peu près tous les jours, je pense. Pour ce qui est de la longueur de mes rps c'est toujours la même chose, je m'adapte, je m'adapte .. sinon je voudrais encore dire que pour ceux qui ne s'en aurait pas aperçu .. Tadase Ryūsuke ? Vous connaissez. Ben c'est moi, pardi !


ft. Matsumoto Takanori

Code:
<em> Matsumoto Takanori</em> × <a href="http://tokyo-insomnia.forumjap.com/u32">Komegu Kyouran</a>


MADE BY LIGHTLESS.TCHI

_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien



Dernière édition par Komegu Kyouran le Sam 22 Fév - 8:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
avatar
Miyawaki Takuya
J'ai gagné tout ça : 947
J'ai : 34 ans
J'habite à : Tokyô
Je suis : Chanteur

MessageSujet: Re: KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫   Lun 17 Fév - 16:08

Re bienvenue à toi ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anzai Narumi
J'ai gagné tout ça : 390
J'ai : 24 ans
J'habite à : Shinjuku
Je suis : Informateur, hôte

MessageSujet: Re: KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫   Lun 17 Fév - 16:19

Wouh, Ruki, très bon choix ! **
Bienvenue à ce nouveau personnage ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatures.forumactif.com/
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: Re: KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫   Lun 17 Fév - 17:26

    Merci à vous ! :3

_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
avatar
Sakamoto Yuito
J'ai gagné tout ça : 1338
J'ai : 19 ans
J'habite à : Hakihabara
Je suis : Boulanger, pâtissier

MessageSujet: Re: KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫   Lun 17 Fév - 23:43

Re bienvenue à toi o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laorapeter.tumblr.com/
avatar
Maeda Kazuki
J'ai gagné tout ça : 763
J'ai : 21 ans
J'habite à : Hachioji
Je suis : Acteur (figurant pour le moment)

MessageSujet: Re: KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫   Mar 18 Fév - 5:52

Re-bienvenue donc !
Je te valide mais attention parce que j'ai vu quand même pas mal de fautes largement évitables ;)
Et tu as écrit " Tasse " au lieu de " Tadase " dans ton profil =3
Sinon j'aime bien ton perso et son histoire ! Amuse-toi bien avec lui x)


WOO TOUT EST OK happy

Ouais ça y est t'es validééé(e) ! pfiouh une bonne chose de faite hein ? Bah t'as plus qu'à courir faire ta fiche d'évolution. T'inquiètes pas tout est expliqué ! Tu peux aussi te dépêcher de faire une demande de rp. Si tu l'as pas fait check le système de points, comment ça fonctionne les groupes tout ça. J'ai oublié quoi ? Ah bah, LE PLUS FUN ! Tu peux aller flooder. Et aussi, aussi aussi gagner des points en votant pour le forum. C'est pas trop cool tout ça ?

Amuses toi bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ichiban.eklablog.fr
avatar
Komegu Kyouran
J'ai gagné tout ça : 160
J'ai : Vingt-sept ans.
Je suis : Réalisateur - compositeur.

MessageSujet: Re: KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫   Mar 18 Fév - 11:28

    Merci !
    Ah désolé, je corrigerais ce soir comme il le faut. Ü
    Et ouais, j'ai vu ça mais quand j'ai voulu modifier, mon ordinateur est mort. T.T o/
    Encore merci ! :3

_________________






FicheSavieRP

Nain
Fumeur
Impatient
Mature
Orgueilleux
Pointilleux
Sarcastique

1m62

RienRienRien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aart.forumactif.org/
avatar
Maeda Kazuki
J'ai gagné tout ça : 763
J'ai : 21 ans
J'habite à : Hachioji
Je suis : Acteur (figurant pour le moment)

MessageSujet: Re: KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫   Jeu 20 Fév - 10:31

T'inquiète x)
Ah d'accord XD Ca arrive ! =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ichiban.eklablog.fr
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫   

Revenir en haut Aller en bas
 

KOMEGU KYOURAN ▬ Nain d'un mètre soixante deux. ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tea and dolls (Dollmaker - Le Chapelier Fou)
» La Taverne du Nain Joyeux
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
» Thornac, le Nain guerrier
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Insomnia :: Let's go crazy :: Passeports :: Passeports en règle-